Toubou : les Nomades Noirs du Sahara

2
789

Les Toubous ou Goranes (appellation au Tchad et Au Soudan) sont un peuple nomade qui vivant majoritairement au Tchad, au Niger (0,3 % de la population Nigérienne) et au sud de la Libye. Quelques clans de Toubous se trouvent aussi au Nigeria (Borno), en Arabie Saoudite (principalement à Médine), au Soudan et en Egypte où ils se sont installés plus d’un demi-siècle.

Les Toubous sont divisés en deux grands groupes que sont :

– Les Tedas ou Toudas (les habitants de Tibesti) qui vivent dans les régions de Tibesti, Borkou et de L’Ennedi au Tchad et dans les oasis de Termit, Agadem et dans le Kawar (Agadez) dans les oasis de Siguidine, Djado, Chirfa au Niger jusqu’au Fezzan Libyen en passant par Gatroune, Murzuq, Koufa, à Obari et Sehba où ils coahabitent respectivement avec les Touaregues et les Arabes. Ils parlent le dialecte « TEDAGA ».

– Les Dazas quant à eux, ils vivent dans le Kanem et le Bahr Gazal Tchadien et dans les régions du Manga (N’gourti, N’guigmi) et du Damagaram (Gouré, Tesker) Nigérien. Ils parlent le dialecte « DAZAGA.

En fait le Tedaga est au Dazaga ce qu’est la langue Songhai à la langue Zarma.

A cause de leur proximité historique qui a pu résister aux épreuves du temps, certains peuples du Niger, principalement les Haoussas et les Zarmas ont toujours confondu les Toubous au Kanuris bien que les deux peuplent sont distincts. En effet, les deux peuples ont toujours vécu dans un même espace géographique qu’est celui du Kanem-Borno. Les Toubous sont des nomades tandis que les Kanuris sont des sédentaires.

L’histoire a prouvé qu’à l’origine presque tous les clans des Toubous (surtout les Daza) étaient des grands éleveurs de Vaches, mais les grandes sècheresses et la vie de plus en plus difficile dans le grand Sahara les a contraint à adopter les dromadaires comme animaux de compagnie.

Mohamed Ali Bossoma