La Cominak va cesser ses activités en 2021

0
314

La Cominak, filiale du français Orano (anciennement Areva), va cesser ses activités de production d’uranium, le 31 mars 2021.

Le conseil d’administration de la Compagnie minière d’Akouta (Cominak) a fixé la date d’arrêt de la production d’uranium sur ce site situé à Arlit au 31 mars 2021, apprend-on dans un communiqué rendu public, au terme d’une séance extraordinaire du conseil d’administration, tenue le 23 octobre.

Cette décision est consécutive à la grande crise qui secoue depuis quelque temps déjà la Cominak, l’une des deux filiales de la société française Orano au Niger. En effet, « l’épuisement de ses réserves ne permet plus la poursuite des activités opérationnelles. Faisant face à des coûts d’exploitation très élevés et à la forte baisse des prix de l’uranium, la Cominak est déficitaire depuis 2017, malgré la mise en œuvre de plans d’économies », apprend-on. Et comme l’expliquait récemment le ministre des Mines, Moussa Hassane Barazé, le prix spot de l’uranium tourne autour de 35 000 à 36 000 FCFA alors que les coûts de production de la Cominak tournent autour de 49 000 à 50 000 FCFA.

Ces difficultés ont d’ailleurs amené le gouvernement du Niger à multiplier des initiatives visant à repousser les délais de cessation des activités de la Cominak, avait affirmé le membre du gouvernement.

Suite à cette décision du conseil d’administration, « un plan d’accompagnement revu avec les partenaires sociaux sera mis en place pour chaque salarié, incluant des mesures complémentaires au dispositif légal et notamment des propositions de reclassement dans d’autres entreprises », précise le communiqué. Sont également prévus : un projet de réaménagement de la mine, le démantèlement des installations, la gestion des verses et des bassins, ainsi que la surveillance environnementale, conformément à la réglementation nigérienne et aux recommandations internationales.

La Cominak est une des filiales de la société française Orano (ex-Areva), qui exploite depuis 1978 les gisements d’Akouta, Akola et Ebba situés à Arlit au Niger. Son actionnariat est notamment constitué d’Orano (France, 34 %), Sopamin (Niger, 31 %), Ourd (Japon, 25 %) et ENUSA (Espagne, 10 %).

Agence Ecofin