Niger : Un sommet extraordinaire du G5 Sahel s’ouvre à Niamey

0
517

Un sommet extraordinaire des pays du G5 Sahel s’est ouvert, dimanche, à Niamey, en présence des cinq chefs membres de cette organisation (Burkina, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), a constaté le correspondant d’Anadolu.

Peu avant la cérémonie d’ouverture de la rencontre, les chefs d’États se sont recueillis sur les tombes des 71 militaires nigériens tués mardi dernier lors de l’attaque du camp militaire d’Inatès, près de la frontière malienne.

«Les attaques sans cesse perpétrées par des groupes terroristes dans notre espace nous rappellent, non seulement l’extrême gravité de la situation, mais aussi l’urgence de travailler davantage en synergie pour faire face à ces barbaries d’une autre époque », a indiqué le président burkinabé et président du G5 Sahel, Rock Marc Christian Kaboré, dans son discours d’ouverture de la rencontre.

Il a exprimé le souhait que leur rencontre aboutira à des «propositions concrètes susceptibles de répondre aux défis sécuritaires», auxquels font face les pays du G5 Sahel.

Le sommet de Niamey intervient après le report d’une rencontre convoquée par le président français Emmanuel Macron, pour lundi 16 décembre à Pau, à laquelle les chefs d’État du G5 Sahel étaient conviés, mais finalement reportée à début 2020.

Le G5 Sahel est un cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération régionale en matière de politiques de développement et de sécurité, créé lors d’un sommet du 15 au 17 février 2014 par cinq États du Sahel : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad. Son siège est basé à Nouakchott (Mauritanie).

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans ses différents pays membres, le G5 Sahel s’est doté d’une force conjointe.

AA