Niger: le groupe terroriste ISWAP revendique l’attaque meurtrière d’Inates

0
1684

Le groupe terroriste Province de l’Afrique de l’Ouest de l’État islamique (ISWAP) a revendiqué la responsabilité d’une attaque contre un camp militaire au Niger qui a fait 71 morts, a annoncé jeudi le groupe de renseignement SITE.

« La Province de l’Afrique de l’Ouest de l’État islamique (ISWAP) a revendiqué le raid meurtrier sur la base militaire des Inates au Niger », a déclaré jeudi le SITE, qui surveille les médias djihadistes. Il a ajouté que l’ISWAP a affirmé avoir tué « plus d’une centaine de soldats ».

« Des affrontements ont eu lieu avec des armes légères, moyennes et lourdes, qui ont entraîné la mort d’au moins 100 éléments et blessé des dizaines, et incendié des casernes à l’intérieur de la base », selon le communiqué de l’ISWAP, selon une traduction du SITE.

« Les moudjahidines ont pris le contrôle pendant quelques heures et ont capturé des armes et des munitions, 16 véhicules et plusieurs chars comme butin », a déclaré l’ISWAP, se référant à ses combattants.

Des centaines de djihadistes ont attaqué mardi le camp, près de la frontière avec le Mali, avec des obus et des mortiers, faisant 71 morts, 122 blessés et laissant « d’autres disparus », selon le ministère de la Défense.
L’attaque a été perpétrée par « des terroristes lourdement armés, estimés à plusieurs centaines », a déclaré mercredi le ministère de la Défense, ajoutant « qu’un nombre important de terroristes ont été neutralisés ».
Les combats ont duré trois heures, combinant bombardements et tirs d’artillerie avec « l’utilisation de véhicules kamikazes par l’ennemi ».

– Trois jours de deuil –

Le président nigérien Mahamadou Issoufou s’est précipité dans la nuit après une conférence sur la sécurité et le développement en Égypte pour présider une réunion du Conseil de sécurité nationale à Niamey. Trois jours de deuil national ont été déclarés.

– Réunion extraordinaire du Conseil National de Sécurité(CNS) –

Le Président de la République, Issoufou Mahamadou, a présidé ce jeudi, 12 décembre 2019, une réunion extraordinaire du Conseil National de Sécurité(CNS) en tant que Chef de l’Etat et Chef Suprême des Armées.
CNS donne son avis sur les questions relatives à la sécurité de la Nation, à la défense, à la politique étrangère et de manière générale sur toutes questions liées aux intérêts vitaux et stratégiques du pays, stipule la constitution nigérienne.
Le Conseil est composé notamment des membres du gouvernement et des hauts responsables des Forces de Défense et de Sécurité (armée, gendarmerie, garde nationale et police nationale).

– Macron reporte les pourparlers –

L’attaque de mardi a incité le président français Emmanuel Macron à reporter une réunion prévue la semaine prochaine dans la ville de Pau, dans le sud-ouest de la France, où lui et cinq présidents du Sahel devaient discuter de la sécurité dans la région.
La réunion aura maintenant lieu au début de l’année prochaine.