Niger / Covid-19 : des manifestations contre certaines mesures de restriction

0
743

Plusieurs quartiers de la capitale nigérienne Niamey ont été secoués, dans la nuit de dimanche à lundi, par des manifestations.

Entre 22 h (21h GMT) et 23h (22h GMT), des jeunes ont érigé des barricades sur plusieurs artères en brûlant des pneus.

Les manifestants ont investi aussi bien des quartiers périphériques comme «Lazaret», «Francophonie» et «Couronne Nord» que des quartiers du centre-ville comme «Liberté» et «Dan Gao».

Dans des vidéos diffusées en temps réel sur les réseaux sociaux, les jeunes manifestants expliquent vouloir exprimer leur «ras-le-bol» face à certaines mesures prises par le Gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19, notamment le couvre-feu instauré à Niamey de 19 h (18h GMT) à 6 h (5h GMT).

«Nous en avons marre du couvre-feu», a crié un jeune manifestant dans une vidéo relayée sur le réseau social « whatsapp ».

Les forces de l’ordre sont intervenues pour disperser les manifestants, en faisant usage du gaz lacrymogène.
Dans la journée du vendredi, des heurts ont aussi opposé des manifestants aux forces de l’ordre dans les quartiers «Goudel» et «Boukoki» de Niamey.

Des fidèles musulmans ont tenté de braver l’interdiction de la prière collective, mais ont été vite dispersés par des éléments de la police et de la garde nationale.

Des manifestations similaires ont été signalées dans d’autres régions du Niger comme Tahoua (Nord-ouest), Maradi (centre) et Zinder (Sud-ouest).

Dans le cadre de la lutte contre la maladie du coronavirus, le gouvernement nigérien a pris une série de mesures visant à limiter les risques de propagation de cette maladie.

C’est ainsi qu’un état d’urgence sanitaire a été instauré dans tout le pays et les rassemblements ont été interdits, dont les prières collectives dans les mosquées et les églises.

Au niveau de la capitale Niamey où les premiers cas ont été enregistrés et qui compte le plus grand nombre de personnes infectées, un couvre-feu nocturne a été instauré et la ville a été mise en «isolement sanitaire».

Le Niger a enregistré son premier malade du coronavirus le 19 mars dernier.

Selon le comité de gestion de la pandémie, à la date du dimanche 19 avril, le Niger a enregistré 648 malades du coronavirus dont 20 décès.

AA