Les dirigeants du G5 Sahel se réunissent à Niamey après l’attaque meurtrière d’Inates

0
510

Les dirigeants du G5 Sahel se réuniront dimanche pour un sommet d’urgence dans la capitale nigérienne, Niamey, afin d’apporter leur réponse à une attaque djihadiste contre un camp militaire qui a tué 71 militaires nigériens.

Le groupe État islamique a revendiqué la responsabilité de l’attaque, au cours de laquelle des centaines de djihadistes ont attaqué mardi le camp près de la frontière avec le Mali avec des obus et des mortiers.

« Hier, notre voisin Niger a enterré 71 de ses soldats morts par les balles de ceux qui veulent semer le chaos », a déclaré samedi à Bamako le président malien Ibrahim Boubacar Keita.

« Nous n’échouerons pas dans notre solidarité avec le Niger et demain mes frères du G5 Sahel et moi irons à Niamey et nous nous consulterons », a-t-il déclaré.

L’attaque perpétrée a Inates dans l’ouest de la région de Tillaberi a été la plus meurtrière contre les militaires nigériens depuis que la violence des militants islamistes a commencé à déborder du Mali vers les pays voisin en 2015.

Le président nigérien Mahamadou Issoufou s’est précipité dans la nuit après une conférence sur la sécurité et le développement en Égypte pour présider une réunion du Conseil de sécurité nationale à Niamey. Trois jours de deuil national ont été déclarés.

L’attaque de mardi a incité le président français Emmanuel Macron à reporter une réunion prévue la semaine prochaine dans la ville de Pau, dans le sud-ouest de la France, où lui et cinq présidents du Sahel devaient discuter de la sécurité dans la région. La réunion aura désormais lieu au début de l’année prochaine.

Dailymail