Lac Tchad : Un millier de jihadistes ont été neutralisés dans l’offensive contre Boko Haram

0
550

Au moins 52 militaires tchadiens ont été tués et plus d’un millier de combattants de Boko Haram neutralisés, dans le cadre de l’opération « Colère de Boma » contre Boko Haram, selon un bilan dressé jeudi par le porte-parole de l’armée nationale tchadienne.
« Dans l’opération [Colère de Boma] que nous avons lancée contre Boko Haram dans le Lac Tchad, il y a plus d’une semaine, le Tchad a perdu 52 de ses vaillants soldats », a rapporté à Anadolu au téléphone le porte-parole de l’armée nationale du Tchad, le colonel Azem Bernandoua Aguna.

« Un millier de jihadistes ont été neutralisés au Tchad, au Nigeria et au Niger par l’armée nationale tchadienne (ANT) », a-t-il ajouté.
Le Colonel Azem a aussi rapporté que l’armée du Tchad a récupéré des véhicules chargés d’armes lourdes et plusieurs armes légères. Plusieurs motocyclettes ont été détruites également.

«[La colère de Boma] a permis de détruire cinq bases du groupe terroriste Boko Haram au Niger et au Nigéria, alors que la poursuite des terroristes en débandade continue», a souligné le colonel Azem, ajoutant, que « la Force Mixte Multinationale (FMM) doit reprendre le contrôle du Lac Tchad après le nettoyage effectué par les forces tchadiennes ».

D’après le porte-parole de l’armée tchadienne, plusieurs militaires tchadiens, blessés lors de cette opération, sont actuellement pris en charge par les médecins de l’armée. Ils ont d’ailleurs reçu la visite du président Déby.

« À Baga-Sola, j’ai rendu visite, aux soldats blessés lors des opérations lancées contre les illuminés de Boko Haram. Ils sont fiers d’avoir accompli une mission sacrée au service de leur chère patrie », avait annoncé le chef de l’État tchadien le 5 avril.

Pour rappel, c’est fin mars que l’armée tchadienne a lancé dans les îles du Lac Tchad, l’opération « Colère de Boma », en représailles pour ses 98 soldats tués par Boko Haram quelques jours avant, le 23 du même mois.

« Nous avons lancé l’opération [Colère de Boma]. Nous devons vaincre le terrorisme pour permettre à nos populations et surtout celles du Lac Tchad de vivre en paix. C’est tout le sens du combat que mènent nos vaillants soldats contre les illuminés de Boko Haram », avait déclaré Idriss Déby, sous une tente installée à quelques kilomètres de la zone des combats.

Boko Haram est une organisation nigériane armée, fondée en 2002, appelant à l’application radicale de la Chariâa (loi islamique) dans toutes les provinces nigérianes, y compris celles du sud à majorité chrétienne.

Depuis 2009, la violence provoquée par le groupe Boko Haram a fait plus de 20 mille morts et le déplacement de milliers de Nigérians.

L’organisation a étendu ses attaques, depuis 2015, vers les pays voisins comme le Cameroun, le Tchad et le Niger. Plus de deux mille morts ont été enregistrés dans le bassin du Lac Tchad.

En mars 2015, Boko Haram a déclaré son allégeance à l’organisation terroristes Daech.

AA