5 gendarmes nigériens tombent en martyr dans une attaque au nord-ouest

0
472

Au moins cinq (5) gendarmes nigériens ont été tués dans une attaque dans la localité d’Abala (nord-ouest), a appris Agence Anadolu, dimanche, de sources concordantes.

«L’attaque a visé, samedi, le groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention (Gar-si) de la gendarmerie», a rapporté le mouvement de la société civile «Urgence Tillabéry» sur sa page Facebook.

Cinq gendarmes nigériens ont été tués, a indiqué la même source, ajoutant que «plusieurs terroristes ont aussi été neutralisés», sans en préciser le nombre.

Contacté par Anadolu, une source sécuritaire a, sous couvert d’anonymat, confirmé l’attaque et le bilan de cinq gendarmes tués.

Aucune revendication n’a été enregistrée et aucune déclaration n’a été faite à propos de l’attaque, dimanche à 11h GMT.

Le département d’Abala est situé dans la région de Tillabéry et est frontalier avec le nord du Mali.

C’est la troisième attaque enregistrée en une semaine sur la frontière entre le Niger et le Mali.

Le dimanche 6 octobre, deux militaires nigériens ont été tués et cinq autres ont été blessés dans une attaque dans la localité de Dogon Kirya, près la frontière malienne.

«Le dimanche 06 octobre 2019, vers 17h 30 minutes, les éléments du détachement des forces de défense et de sécurité de Dosso basés à Dogon Kirya ont eu un accrochage avec des terroristes lourdement armés», a annoncé un communiqué du ministère de l’Intérieur, diffusé à la télévision nationale.

Le mercredi 2 octobre, dans la même localité de Dogon Kirya, une autre attaque a visé une patrouille des forces de défense et de sécurité nigériennes, dont un des véhicules a été détruit.

Les deux attaques n’ont pas été, non plus, revendiquées.

Mais selon les analystes des questions sécuritaires, les différentes attaques sont l’œuvre des groupes terroristes qui opèrent dans le nord du Mali.

Depuis 2012, la région nigérienne de Tillabéry est confrontée à des attaques terroristes attribuées à ces groupes terroristes. Plusieurs de ses départements, dont celui d’Abala, sont placés sous l’état d’urgence par le gouvernement.

AA